Du nouveau : Un homme dans la l’attelage étatique : Mamadou Oumar bocoum Agent comptable des grands projets de l’état et responsable politique dans ladite localité.

0
4

Aux grands hommes : la république reconnaissante : C’est la devise inscrite au fronton du Panthéon, depuis la Révolution française : pour ce qui nous concerne il s’agit de célébrer une révolution a travers un grand homme : Mamadou Oumar Bocoum Agent comptable des grands projets de l’état et par ailleurs responsable politique a kanel. Que veut dire un grand homme. Pour cette recherche nous allons convoquer Hegel.

Quel est, pour Hegel, la fonction du grand homme ? Pour ce philosophe : c’est celui qui inaugure une nouvelle période de l’histoire, en fondant l’espoir (c’est le cas de Sankara) ou en le refondant (le cas du professeur Gonzalo). Pourquoi Mamadou Oumar Bocoum : il est celui de par sa trajectoire sur qui le président macky compte pour matérialiser sa vision en le nommant coordonnateur des grands projets de l’état. Autrement dit le grand t’homme c’est l’homme du tournant, auquel se matérialise les espoirs de quels bords ou il se trouve. Le grand homme est donc essentiellement novateur. Dans la philosophie républicaine : le grand homme ne fait qu’apposer le sceau de son caractère et de sa vision au fonctionnement paisible des taches qu’on lui confie. C’est un transformateur du désespoir en espoir. Mais : pour reprendre Cécile fée a travers ces maximes et pensées 1832 un auteur qu’il connais très bien : On n’est grand homme qu’à la condition d’être homme d’abord.

L’année 2019 entame sa marche vers son crépuscule. Les hommes meurent. Les années aussi. Aux uns et aux autres de forger leur propre légende pour demeurer une référence triste ou belle. Beaucoup d’hommes sont morts et oubliés, oubliés jusqu’à leur ombre. D’autres survivent à un temps court de l’histoire, puis disparaissent de la mémoire des vivants. D’autres par la grandeur de leurs actes, par l’incandescence de leurs œuvres, signent un contrat avec l’histoire. L’histoire signe toujours une fois. Mamadou Oumar Bocoum a signé avec l’histoire et cette signature est de feu. Nous, militants de Kanel, à la résonnance, d’autres foutanké, avec respect, saluent et veulent célébrer cette grande intelligence humaine. C’est quoi en fin de compte l’histoire : Le terme histoire en français possède deux sens : dans un premier temps, enquête, connaissance des faits passés et dans un deuxième temps, devenir historique. Ici il ne s’agit pas de la science historique mais bien de l’évolution particulière d’un homme. L’enjeu de cette célébration, est de comprendre si ce sont les hommes exceptionnels qui font leur devenir. Est-ce les passions et les volontés de ces hommes qui ont construit l’histoire telle que nous la connaissons ? Ou plutôt ne deviennent-ils historiques, que parce que les circonstances, l’histoire leur a permis de le devenir ? Pourtant n’y-a-t-il que le grands t’hommes qui soit capable d’être créateurs d’avenir ?
Comme tu nous la toujours dit un jours en rappelant a un groupe de jeunes étudiants venu vous rencontrez pour discuter du rôle de la jeunesse pour un Sénégal émargent je cite : C’est la situation qui crée les grands hommes Et pourtant, pour détailler que l’on donne à cette événement historique pour n’avait pas chercher loin : prenant l’exemple de Macky Sall pour dire qu’il est la “rencontre de certaines conditions et de la volonté des hommes. » Les hommes ne pourraient faire l’histoire sans circonstances historiques favorables. – Pour Machiavel, c’est le cours des choses qui permet à un homme de devenir historique, il fournit l’occasion à l’homme de se révéler.  » Sans cette occasion, la vertu de leur esprit se serait éteinte » – Pour Hegel, les passions des grands hommes ne sont que les « matériaux » que la raison utilise pour parvenir à son but. “La Raison gouverne le monde et par conséquent gouverne et a gouverné l’histoire universelle. Les hommes sont les moyens et les instruments d’une chose plus élevée, plus vaste qu’ils ignorent et accomplissent inconsciemment. Mais Mr Bocoum vous l’avait fait avec conscience et lucidité. Partant de constat nous allons le lire à trois niveau.

La trace, l’empreinte et l’horizon

Pourquoi emprunté ce tripe-type pour parler de l’homme.

Témoins de sa trajectoire pour ne pas dire de sa trace, nombre de gens mon souvent parler de leurs admirations pour Mr Bocoum. Qui est vraiment cette intelligence humaine par ailleurs brillant intellectuel, coordonnateur des grands projets de l’état, très discret et très effacée. Pour les uns vous êtes un des leaders née sur qui le Sénégal peut compter en ce début du 21 siècle. Pour d’autres vous faites parti des ces managers qui savent transformer une boue en or. Vous êtes aussi quelqu’un qui sait mettre ses semblables en mouvement, un as qui sait infléchir le cours du destin des hommes avec un petit effort. N’est pas, vous qui disait à vos amis lors de nos cafés philosophiques je cite « mes chers frères, vous savez, toute ma philosophie de la vie c’est l’art de faire face a la folie des hommes » partant de ce constat vous voir homme politique ne peut guère nous étonner pour qui comprend le sens étymologique de cette fonction dans une société.

Connaissant l’homme c’est quelqu’un qui n’aime pas les éloges mais le proverbe wolof dit « kou def lou réye ame lou réye ». Des grands hommes il ne peut y avoir que quelques uns par génération. Ils peuvent apparaître que lorsque l’histoire génère de grandes circonstance, lorsque les tensions fondamentales logées au cœur d’une cité ou une société s’exacerbent. Mais c’est justement parce qu’ils devinent ces tensions pour les saisir afin de mettre de l’avant un projet qui les transcendent et permettent à la cité ou la société d’ont-ils porte la responsabilité de se refonder. C’est de cette situation que la grandeur de ce fils du Sénégal et particulièrement du fouta c’est vu s’afficher sans le vouloir. Et c’est tout le sens de cette célébration pour récompenser un moment particulier une responsable dans toute sa noblesse.

A lui seul pas besoin de lire les grandes biographies d’hommes de valeurs. Les actions déjà posées sont des amplificateurs remarquables pour le Sénégal. Au delà de cette posture vous avez su à travers votre personne instaurer, loin d’être insuffisante une symbiose de valeurs et de caractères qui doit régir tout responsable dans n’importe quelles situations ou ils se trouve. N’est ce pas vous encore qui disait que « Les mots, avant l’argent, sont le premier moyen d’échange entre les hommes. » je me rappel a travers cette phrase de l’auteurs que vous m’avait recommandé de lire, lorsque j’étais partis vous voir à ton bureau nous discutions se jours de Toma Sankara et du professeur Gonzalo : André compte de sponville : le petit traité des grandes vertus. Que j’ai cherché sans pouvoir le trouver : c’est dire par ricocher l’amour que portions ensemble pour la lecture et du savoir.
Pour résumé d’une autre maniéré, l’homme que nous célébrons aujourd’hui : sa nature est la diversité, sa volonté l’excellence, sa recherche l’unité et l’humanisme.

Ce qui caractérise un grand homme, comme le disait Winston Churchill dans ses pensées (1874-1965) c’est sa capacité à laisser une impression durable aux gens qu’il rencontre. Le grand homme se définit dans son pouvoir d’affirmer un sens inscrit par dieu dans la réalité géographique ici et son œuvre consiste à réconcilier au travers du chaos humain et dans l’action politique : réalité humaine et réalité divine. A ce titre s’ils ont le mépris du temps qui les voit naitre ils peuvent bien constituer la religion d’avenir. Mamadou Oumar bocoum, vous êtes une chance pour le Sénégal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here