Syrie : attentats à Damas et Afrine

0
35
Snow is seen on Mount Qasion in the Syrian capital Damascus on January 17, 2019. Freezing temperatures and the lack of medical care have killed at least 15 displaced Syrian children in recent weeks, the United Nations reported. / AFP / LOUAI BESHARA

Il s’agit de la première attaque dans la capitale syrienne depuis plus d’un an. Le régime avait annoncé en mai 2018 contrôler « totalement » Damas pour la première fois depuis 2012.

A Damas, l’explosion en matinée d’un « engin explosif » dans le sud de la capitale a été perpétrée par un « terroriste », sans faire de victime, a affirmé l’agence officielle SANA. LOUAI BESHARA / AFP

La Syrie a été secouée, dimanche 20 janvier par deux attentats, dans la capitale, Damas, et à Afrine, dans la province d’Alep. A Damas, l’explosion en matinée d’un « engin explosif » dans le sud de la capitale a été perpétrée par un « terroriste », sans faire de victime, a affirmé l’agence officielle SANA, selon qui cet auteur a été interpellé.

D’après l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), la « forte explosion », survenue près d’un bureau du renseignement militaire, a, en revanche, fait « des morts et des blessés ». Il s’agit de la première attaque dans la capitale syrienne en plus d’un an, selon l’ONG.

Le régime syrien a annoncé en mai 2018 contrôler « totalement »Damas et ses environs pour la première fois depuis 2012, après avoir chassé les djihadistes de l’organisation Etat islamique (EI) de leur dernier réduit dans la capitale, au terme d’un mois d’une vaste offensive.

Attentat à Afrine sur fond de retrait américain

Plus tard en matinée, c’est la ville d’Afrine, dans la province d’Alep (nord), qui a été le théâtre de l’explosion d’une bombe dans un bus. « Trois civils ont été tués et neuf autres personnes, dont des combattants, blessées lorsqu’un engin piégé a explosé dans un bus à Afrine », a indiqué l’OSDH. Cette ville a déjà été le théâtre d’un attentat le 16 décembre ayant fait au moins neuf morts, dont cinq civils.

Ce nouvel attentat coïncide avec la date anniversaire du lancement d’une offensive turque contre cette région à majorité kurde. Après le lancement de cette offensive meurtrière, Afrine a été prise en mars par l’armée turque et ses supplétifs syriens, qui en ont chassé les unités de protection du peuple (YPG), principale milice kurde en Syrie. Ankara considère cette milice comme un groupe terroriste émanant du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui livre une sanglante guérilla sur le sol turc depuis 1984.

L’attaque à Afrine intervient, en outre, dans une période de vives tensions dans le nord syrien après l’annonce par Washington du prochain retrait des quelque 2000 soldats américains positionnés plus à l’est, dans des territoires encore sous domination de forces kurdes alliées des Etats-Unis dans la lutte antidjihadiste.

Après des raids sur Damas, la Syrie tire une roquette vers Israël, qui l’intercepte

L’armée israélienne a annoncé, dimanche 20 janvier, qu’une roquette tirée depuis la Syrie a été interceptée dans la partie du plateau du Golan occupée par Israël, peu après l’annonce de raids israéliens en Syrie.

Israël, officiellement en état de guerre avec la Syrie, occupe depuis 1967 la majeure partie du plateau du Golan, qu’elle a annexée en 1981. Cette annexion n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Peu avant ce tir de roquette, la défense antiaérienne syrienne avait annoncé avoir riposté dimanche à des raids « israéliens » dans le sud de la Syrie, ont rapporté les médias d’Etat syriens citant une source militaire.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a fait état, pour sa part, de raids israéliens ayant visé le sud de la capitale Damas. L’armée israélienne a frappé à de multiples reprises ces dernières années des cibles de l’Iran et de son allié, le Hezbollah libanais, en Syrie. Ces deux grands ennemis d’Israël ont aidé, ainsi que la Russie, le régime du président syrien Bachar Al-Assad à prendre le dessus sur les rebelles et les djihadistes au cours de la guerre civile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here